separateur

portrait

« Isabelle Hameau vous accompagne
dans votre démarche bien-être »

separateur

Qui suis-je ? Quel est mon parcours ?

Enseignante, danseuse, formatrice, mère de famille nombreuse, tout au long de ma vie, j’ai expérimenté de nombreuses approches corporelles, sportives et artistiques, de bien-être et thérapeutiques, car je sens au fond de moi depuis longtemps, que le corps et l’esprit forment un tout indissociable.

J’ai expérimenté et pratiqué le massage détente, pendant mes grossesses, continué en massant mes bébés, j’ai eu recours à des thérapies corporelles pour faire face à des accidents de ma vie ; et comme mes enfants étaient désormais adultes, j’ai choisi de me former au massage bien-être et à la somatothérapie, en 2010.

Certifiée en décembre 2014 par l’école élémenterre-formations, j’y ai développé une large expérience de techniques corporelles, focusing, Rebirth, toucher sécurisant, travail sur les tensions spécifiques, etc, ainsi qu’une capacité communicationnelle élargie par la pratique de la clarification mentale, de la communication à autrui, des dyades, de la méditation, etc.

Pratiquer la relation d’aide m’invite à être dans la qualité d’un lien qui prend soin de l’autre, à être à l’écoute, avec sincérité, clarté et bienveillance, dans la présence inconditionnelle, à laisser s’effectuer l’expression et l’ouverture à Soi, aux autres, au monde et à la Vie.
Des supervisions régulières appuient ma pratique professionnelle.


Origine du nom : ISHA ?

L’écriture de mon mémoire de certification de somatothérapie « Cheminer vers Soi par une communication plus consciente » est l’occasion d’une ultime compréhension.
Je m’appelle Isabelle, prénom qui vient de l’hébreu « el, isha et beth ». Je trouve dans « Le symbolisme du corps humain » d’Annick DE SOUZENELLE, Albin MIchel, 1991, ce qui suit : « La bouche est libération, conque de la dernière peau et de l’ultime liberté qu’est l’accomplissement du Verbe. La bouche est Isha qui scellait en ses profondeurs et révèle maintenant le secret du Nom. (…) Au moment de la Création de la femme, Adam va se nommer lui-même Ish, la partie masculine de l’humain, et il va nommer sa partie féminine Isha.(…) Ish serait alors sa partie consciente, extérieure et Isha sa partie féminine, intérieure, profonde et inconsciente, immatérielle. (…) On peut associer son autre côté obscur ou invisible, Isha, à l’inconscient des psychologues, ou à une part d’inconnu. (…).
Ceci fait sens pleinement pour moi. J’aime les mots, le choisir, les exprimer, leur donner sens, les écouter tout entière. La vibration de mon prénom est maintenant devenue consciente, je me sens en accord avec lui. Je suis nommée, je suis bien nommée, j’existe pleinement.